CGT Ferc-Sup 06
Accueil du site > Actualité > Accord de charognards entre l’UNSA et Darcos : supprimer des postes (...)

Accord de charognards entre l’UNSA et Darcos : supprimer des postes pour financer des primes

jeudi 9 octobre 2008

Financer des primes sur les dépouilles de postes de salariés. Il fallait y penser. L’UNSA l’a fait. Un bien bel exemple de solidarité et de lutte pour l’emploi.
Faut-il s’attendre au même genre d’accord pour l’enseignement supérieur et la recherche, et plus particulièrement à l’université de Nice ?

Pendant ce temps, l’état injecte des milliards dans les banques privées, on annonce un financement de de 400 millions d’euros pour le secteur automobile français qui a encore augmenté ses bénéfices.


Le ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, a signé avec le syndicat Administration et Intendance-UNSA un accord "salarial" au terme duquel les primes augmenteront pour les fonctionnaires de son ministère, en contrepartie de postes supprimés, a-t-il annoncé jeudi dans un communiqué.

Le non-renouvellement de postes sur trois ans sera ainsi réparti : 500 en 2009, 600 en 2010 et 600 en 2011.

Les 500 suppressions de postes pour l’an prochain avaient déjà été annoncées dans le projet de budget 2009, qui les a détaillées ainsi : 120 dans l’administration centrale, 380 dans les rectorats et inspections d’académies.

"L’accord salarial pluriannuel" signé avec le syndicat Administration et Intendance-UNSA prévoit l’entrée du ministère de l’Education dans le nouveau système de primes de la fonction publique "PFR" (prime de fonction et de résultat).

"Dans ce cadre, le niveau des primes pour les catégories A, B et C sera, d’ici trois ans, aligné sur la moyenne interministérielle", selon le communiqué du ministère, qui parle d’un "effort financier sans précédent", "en contrepartie" des non-renouvellements de postes.

1 Message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0